«Matière à inventer... La noblesse du papier sculpté, allié au métal met en mouvement des silhouettes délicates, parées de couleurs»

 

De l'exploration des matières, les papiers de fabrications artisanales ont ma préférence pour leurs qualités physique et mécanique exceptionnelles. Le choix de la page vierge m'emporte dans la recherche graphique et chromatique qui vient inventer la parure de chaque sculpture, peinte au préalable à l'acrylique, à la feuille d'or ou d'argent, mise en forme et structurée par le fil en fer.

 

Prétexte à la création, telles des abstractions, les silhouettes, essentiellement féminines investissent l'espace de leur rythme perpétuel; à l'instar d'une partition musicale, le papier se conjugue au métal.

 

L'absence de visage, comme le silence dans la partition subjugue la quintessence de la sculpture : aérienne, délicate, élégante, d'une apparente fragilité, d' une légèreté singulière, d'une spontanéité résonnante, de prolongations suggérées, d'invitations à l'imaginaire, d'horizons à dessiner...